21.03.2017 20:02 | 0 Commentaires

Pêche en nymphe : le style Européen

La pêche en nymphe en Europe se pratique essentiellement dans des rivières rapides de montagne. Dans ces milieux où les turbulences et les remous empêchent de distinguer les truites, la pêche à vue est souvent impossible. Ainsi, il faut repérer les zones susceptibles d'être occupées par les truites et y faire dériver une ou deux nymphes plombées au ras du fond. Il s'agit d'une technique active très intéressante qui conduit à prospecter de nombreux postes.

Pêche en nymphe : le style Européen

Sandro Soldarini 

Quel matériel ?

Le matériel doit permettre d'effectuer des dérives longues et lointaines (jusqu'à 8/10 m) sans draguer : une longueur de canne de plus de 10 pieds d'action douce (couplée à un moulinet large arbor léger ou semi automatique type vivarelli / jmc yoto pour gagner en rapidité d'exécution), est préférable, une soie fine type hotfly x-thin competition # 00 et un long bas de ligne en nylon de plus de 6 m, type european nymphing leader. La dérive est suivie grâce à un indicateur fluo placé en fin de bas de ligne.

indicateur fluo

Indicateur fluo

La liaison nylon fluo/pointe est facilité par l'utilisation d'un micro anneau. La longueur de pointe dépend de la profondeur du poste (elle correspond à presque 2 fois la profondeur). Le diamètre est compris entre 10 à 16/100, selon la taille des poissons. Dès que la profondeur dépasse 50 cm, il est préférable d'utiliser deux nymphes en tandem, la plus lourde située en pointe, l'autre en potence. Elles sont espacées d'environ 50 cm.

Pour le choix des nymphes, il convient dans un premier temps de rester simple : des nymphes casquées en tungstène type pheasent tail (naturel ou olive) ou des perdigones en glitter thread de couleur noire, olive ou rainbow pour les plus classiques conviennent bien. La bille sera de couleur or, argent ou cuivre. Préférez les hameçons sans ardillons de chez hends, hotfly ou dohiku en taille 12 à 18. Dans les postes les plus profonds, un javi de 0.5 ou 1 gr monté sur un hameçon caddis de 12 ou 14 peut être placé en pointe.

Canne à mouche by Sandro Soldarini

Quelle action de pêche ?

L'action de pêche se pratique en remontant le cours d'eau. Les lancers sont effectués 3/4 amont. Après le point d'impact à la surface, la descente des nymphes est accompagnée en relevant la canne. Les nymphes doivent suivre les veines de courant sans les couper. La canne suit la dérive tout en étant maintenue en aval du montage, suffisamment haute pour garder le brin de fluo décollé de la surface, avec un angle de 45° environ.

Le choix du poids des nymphes est important et dépend de la profondeur et de la force du courant. Si les nymphes s'immergent trop lentement et qu'elles ne parviennent au fond qu'en fin de dérive, il faut alourdir. Au contraire, si l'on s'accroche fréquemment en cours de dérive, il faut alléger. Dans les rivières classiques de montagne d'une dizaine de mètre de large, les billes de 2.8 à 3.5 mm en pointe et 2.4 à 3.2 mm en potence sont les plus fréquemment utilisées.

Sandro Soldarini, pêche en nymphe, le style Européen


Enregistres-toi afin d'écrire un commentaire, s'il te plaît.