CUL DE CANARD - Caracteristiques et techniques de montage de mouches

19.11.2020 09:10

  • Qu'est-ce que le cul de canard?
  • Structure de la plume
  • À quoi sert le cul de canard?
  • Conseils utiles pour les mouches CDC
  • Techniques de montage des mouches en cul de canard

1) QU'EST-CE QUE CUL DE CANARD?

Le cul de canard est une plume particulière qui se trouve sur le dos du canard, près de la glande uropygienne. Cette glande, présente chez de nombreux oiseaux, sécrète une substance grasse qui est ensuite répandue par l'animal sur tout le plumage à travers le bec, dans le but d'imperméabiliser les plumes.

Le fait qu'elles soient constamment imbibées de cette graisse naturelle signifie que ces plumes ont des propriétés de flottabilité extraordinaires, à tel point que tu n'as pas besoin d'ajouter de produits flottants pour faire flotter ta mouche sèche CDC. Généralement, les plumes naturelles sont les plus flottantes, car le processus de coloration des plumes peut éliminer une partie de cette graisse naturelle. Cela ne veut pas dire que les plumes CDC colorées ne flottent pas, bien au contraire ! Disons simplement que les plumes naturelles ont un avantage supplémentaire.

Canard répartissant la graisse sur son plumage

S'il était assez difficile de trouver ces plumes dans les magasins spécialisés, ce n'est plus le cas aujourd'hui. Il existe des sélections de différentes qualités dans de nombreuses couleurs différentes sur le marché. Lors de la recherche du CDC, tu peux rencontrer : des plumes mixtes non sélectionnées et des plumes sélectionnées.

Plumes mixtes non sélectionnées : Ces types de plumes sont certainement le choix le moins cher car le moins qualitatif. À l'intérieur de ces packs, tu trouveras des plumes de différentes tailles mais toutes sont généralement assez petites, avec les barbes collées au rachis et avec plusieurs résidus de graisse animale. L'achat de plumes non sélectionnées semblera te faire économiser de l'argent, mais en réalité, les déchets de CDC seront nombreux et ce qui reste rendra les choses assez difficiles pendant la phase de montage des mouches.

Plumes sélectionnées : Les plumes de cul de canard sélectionnées sont toutes de très bonne qualité et il y a très peu de déchets. Elles sont généralement sélectionnées pour leur longueur et leur caractère léger. Par exemple, les plumes CDC SUPER SELECTED MAGNUM sont pour la plupart de grande taille (5/6 cm) tandis que les plumes CDC SELECTED SMALL & DENSE sont petites mais avec des barbes très aériennes. Dans la plupart des cas, un monteur de mouche s'oriente vers ce type de plumes, en choisissant la sélection qui convient le mieux au type de mouche artificielle qu'il souhaite monter.

2) STRUCTURE DE PLUME

La plume de cul de canard peut être divisée en 3 éléments:

  • Rachis
  • Barbe
  • Barbule

Structure de la plume de cul de canard

Rachis:

Le Rachis est la partie centrale de la plume, à partir de laquelle partent toutes les barbes. Son épaisseur diminue progressivement à mesure que tu te rapproches de la pointe, il aura donc une structure très souple vers l'apex et beaucoup plus rigide vers le calamus. Cet aspect doit être pris en compte lors de la réalisation d'une technique Palmer, mais nous le verrons plus tard. Sa longueur maximale dépasse rarement 6/7 centimètres.

Barbes:

Les barbes sont généralement plus longues dans la partie inférieure vers le calamus et deviennent de plus en plus courtes près de la pointe. Une fois immergées dans l'eau, contrairement à beaucoup d'autres plumes, elles n'ont pas tendance à se plier vers le rachis mais conservent une extraordinaire indépendance de mouvement. Ceci est très important car cela donne à votre imitation l'apparence de quelque chose de vivant.

Barbule:

Les barbules ne sont rien de plus que des milliers de micro filaments dépassant des barbes. Cette structure extraordinaire astucieusement conçue par mère Nature permet au cul de canard de reposer à la surface de l'eau sans rompre la tension de surface, patinant littéralement à la surface. Dès que le CDC est immergé dans l'eau, sa barbule emprisonne des milliers de micro-bulles d'air qui, comme autant de petites bouées de sauvetage, ramènent la plume à la surface.

Ces micro-bulles d'air garantissent non seulement une excellente flottabilité aux mouches sèches, mais rendent également les noyées et les nymphes très efficaces. En fait, lorsque l'insecte est aux premiers stades de l'éclosion et doit se détacher du fond pour atteindre la surface de l'eau le plus rapidement possible, il exploite les bulles d'air qui se créent après la rupture de l'enveloppe de la nymphe. Inutile de dire que les bulles d'air piégées par la barbule du cul de canard imitent parfaitement ce phénomène naturel.

Micro bulles d'air piégées par barbule

3) A QUOI SERT LE CUL DE CANARD?

Le cul de canard est né comme une solution idéale pour l'imitation des ailes d'insectes. Quand nous avons dit précédemment que le CDC avait révolutionné le monde du montage de mouches, ce n'était pas une exagération. Avant sa découverte, l'imitation de l'insecte pendant la phase émergente était peu explorée. Cependant, il y avait des modèles de mouches émergentes à hackles mais le cul de canard a permis la création de silhouettes beaucoup plus minces et réalistes, et quand le moment de vérité est arrivé il n'a pas déçu les attentes en terme de captures.

Au fil des ans, grâce aux compétences et à l'imagination de monteurs tels que: Marjan Fratnik, Aimé Devaux, Henri Bresson et peut-être le plus connu Marc Petitjean, l'utilisation du CDC a connu une évolution extraordinaire et est maintenant utilisé pour imiter pratiquement n'importe quelle partie de l'insecte, tels que:

  • Queues
  • Corps
  • Ailes
  • pattes
  • Corps détaché

Les barbes peuvent être séparées du rachis pour la technique de fil de montage séparé ou elles peuvent être utilisées en petites touffes. Tu peux enrouler la plume entière sur l'hameçon tel un palmer ou utiliser la pointe de la plume pour imiter les ailes ou la queue de l'insecte. La polyvalence du cul de canard est vraiment exceptionnelle et le seul facteur qui réduit sa portée d'utilisation est ton imagination.

Curiosité: Le cul de canard a fait son entrée dans les matériaux de montage de mouches artificielles en Suisse dans le canton français au début des années 1900, mais son utilisation est devenue populaire parmi les monteurs de mouches autour des années 1980. À partir d'un matériau de niche utilisé par un petit nombre, le CDC a littéralement explosé pour devenir l'une des plumes les plus utilisées au monde en quelques années seulement. Il a littéralement révolutionné le monde du montage de mouches et est encore aujourd'hui un matériau irremplaçable.

Voici quelques exemples de la façon dont tu peux exploiter la plume magique:

Quelques exemples d'utilisation

4) CONSEILS UTILES POUR LES MOUCHES CDC

Comme nous l'avons vu, le cul de canard a des qualités extraordinaires, mais en même temps c'est un matériau assez délicat. Pendant la pêche, tu dois avoir quelques astuces pour en tirer le meilleur parti.

Commençons par la flottation. Comme nous l'avons vu précédemment, les plumes de CDC sont constamment imbibées d'une graisse naturelle que le canard sécrète de la glande lissante. Pour cette raison, elles sont extrêmement flottantes et ne nécessitent pas l'ajout d'autres additifs flottants.

Souvent, tu es convaincu qu'il faut faire tremper vos mouches sèches dans des huiles ou des silicones liquides, mais avec le cul de canard tu risques d'obtenir l'effet inverse, coller les plumes ou pire encore, abîmer les fines barbes. La seule astuce pour t'assurer que tes mouches sèches CDC flottent bien est de bien les sécher avec un amadou.

Il existe cependant des flottants spécifiques pour les mouches CDC qui sont très bons. Pense à les appliquer avec parcimonie et évite autant que possible de frotter le cul de canard avec tes doigts.

Amadou

Un autre point faible du cul de canard est sa sensibilité au mucus de poisson. La mouche artificielle CDC a tendance à s'imbiber de mucus après quelques captures, perdant toutes ses propriétés flottantes. Le conseil est de bien le rincer pour éliminer le plus de mucus possible puis de le sécher avec de l'amadou. Si cela n'est pas efficace, remplace la mouche par une nouvelle. Après l'avoir laissé sécher pendant un certain temps dans la boîte à mouches ou attaché au gilet, elle sera prête pour la prochaine capture.

5) TECHNIQUES DE MONTAGE DE MOUCHES POUR CUL DE CANARD

Énumérer en détail toutes les façons d'utiliser le CDC serait long et complexe étant donné sa polyvalence. Dans ce paragraphe, cependant, nous aimerions te laisser quelques conseils sur la façon d'utiliser le cul de canard pour monter tes mouches artificielles. Nous te proposons 5 mouches réalisés avec 5 techniques différentes qui, nous l'espérons, te seront utiles.

MONTAGE 1 :

Commençons par l'Arpo, une artificielle très simple à monter mais en même temps vraiment efficace. C'est une mouche sèche dont le corps, le cerclage et les ailes ne sont constitués que d'une seule plume de cul de canard. Une étape fondamentale dans ce montage est d'enrouler la plume autour de l'hameçon comme tu le ferais pour un palmer. Pour réussir cette opération il faut des plumes sélectionnées, avec un rachis assez long (5/6 cm), pour pouvoir exploiter la souplesse de la plume dans la partie apicale. En effet, plus on se rapproche du calamus, plus le rachis augmente de diamètre et risque de se casser lors de l'enroulement.

Pour ce type de montage, nous te recommandons les plumes hotfly CDC SUPER SELECTED MAGNUM.

Regarde le tuto montage :

MONTAGE 2 :

Dans ce cas également, la plume est utilisée entière, mais elle n'imite qu'une partie de l'insecte : les ailes. Ce montage, extrêmement simple, te permet de faire flotter efficacement même des mouches assez volumineuses. Dans l'exemple que nous te montrons, nous avons utilisé 2 plumes de CDC l'une sur l'autre.

Fixe simplement la base de la plume près de l'œillet de l'hameçon avec le fil de montage, puis fixe également le bout de la plume au même endroit. Cela créera une courbure qui imitera les ailes de l'insecte, tout en assurant une excellente flottabilité à votre mouche sèche.

Pour ce type de montage, tu peux utiliser les plumes CDC EVO SELECTED de hotfly.

Regarde la vidéo tuto :

MONTAGE 3 :

Nous passons maintenant à une nymphe dans laquelle le cul de canard est utilisé pour imiter le corps et les pattes de l'insecte. Ce montage est également assez simple et assez rapide. Il te suffit de fixer la pointe de la plume le long de la tige de l'hameçon puis en tenant le calamus entre tes doigts tu dois faire pivoter la plume sur elle-même tout en l'enroulant sur la hampe pour faire le corps. Pendant les enroulements, certaines barbes auront automatiquement tendance à s'ébouriffer, imitant ainsi les petites pattes de l'insecte.

Aussi pour ce type de montage, tu as besoin de plumes sélectionnées suffisamment longtemps, nous te suggérons donc de te fier au CDC SUPER SELECTED MAGNUM de hotfly.

Regarde la vidéo tuto :

MONTAGE 4 :

Pour monter cette mouche sèche, tu as besoin d'un peu de compétence technique, car tu dois utiliser la technique du fil divisé plusieurs fois. La technique du fil divisé te permet de réaliser une collerette très aérienne que tu pourras ensuite enrouler autour de la mouche artificielle. Pour ce faire, tu dois t'aider avec les outils spéciaux (HARE CLIPS). Voici une courte vidéo de tutoriel qui explique mieux que les mots :

Cette mouche sèche est extrêmement flottante et tente d'imiter un petit terrestre, un de ces insectes qui vivent généralement sur terre mais qui peuvent accidentellement se retrouver dans l'eau devenant une collation savoureuse pour les poissons. Ce type de mouche artificielle s'avère très efficace pendant la période estivale, elle est très visible et peut flotter même dans des eaux particulièrement turbulentes.

Il est préférable d'utiliser des plumes assez grandes pour cette technique car elles sont beaucoup plus faciles à manipuler, pour cette raison nous recommandons toujours le CDC SUPER SELECTED MAGNUM de hotfly.

Regarde la vidéo tuto :

MONTAGE 5:

Dans le cinquième et dernier montage que nous aimerions te proposer le cul de canard utilisé comme matériau de montage complémentaire. Il n'occupe donc pas une place fondamentale dans le modèle présenté mais s'intègre parfaitement au reste des matériaux.

La création de cette mouche sèche est assez simple. Tu fixes la pointe de la plume CDC près de l'œillet de l'hameçon avec le fil de montage, puis tu l'enroules autour 3 à 4 fois. À l'aide de quelques tours de fil de montage, tu essayes de rabattre toutes les barbes vers l'arrière, c'est-à-dire vers la courbure de l'hameçon.

Le résultat final est une mouche sèche extrêmement réaliste et efficace et le CDC l'aide à flotter ou à se maintenir d'une autre manière dans la couche superficielle de l'eau.

Tu n'as pas besoin de très grosses plumes pour ce montage, tu peux donc utiliser le CDC EVO SELECTED ou le CDC SELECTED SMALL & DENSE.

Regarde la vidéo tuto :


Enregistres-toi afin d'écrire un commentaire, s'il te plaît.